48: Mycoplasma pneumoniae

48


Mycoplasma pneumoniae






Diagnostic clinique


Il est évoqué avant tout devant des manifestations respiratoires :



Des manifestations extrapulmonaires, parfois sévères, conduisent à des complications urgentes. Ces manifestations sont :



• cutanées : exanthème maculo-papuleux (morbiliforme ou rubéoliforme), mais aussi éruption vésiculeuse, plus rarement urticarienne ou à type d’érythème noueux. Les manifestations peuvent être plus sévères encore : non tant érythème polymorphe que syndrome de Stevens-Johnson. Un énanthème peut s’associer à l’exanthème : stomatite vésiculeuse diffuse avec parfois ulcération, pharyngite, amygdalite ;


• cardiaques : péricardite ; myocardite ; troubles du rythme ;


• vasculaires : syndrome de Raynaud (cryoglobulinémie) ;


• hématologiques : avant tout anémie hémolytique auto-immune (Coombs positif) ;


• articulaires : arthralgies et myalgies plus fréquentes que d’authentiques arthrites des grosses articulations ;


• digestives : douleurs abdominales, nausées, vomissements et diarrhées accompagnent fréquemment les pneumopathies à Mycoplasma pneumoniae. Une atteinte hépatique peut coexister avec élévation des transaminases hépatiques ;


• neurologiques : rares mais sévères et pouvant survenir indépendamment de toute atteinte pulmonaire : méningite lymphocytaire ; encéphalite ; ataxie aiguë cérébelleuse ; paralysie des nerfs crâniens et surtout syndrome de Guillain-Barré (voir le chapitre 73).

May 14, 2017 | Posted by in PÉDIATRIE | Comments Off on 48: Mycoplasma pneumoniae
Premium Wordpress Themes by UFO Themes