5: Testing des muscles du membre inférieur

Chapitre 5 Testing des muscles du membre inférieur





FLEXION DE LA HANCHE : Grand Psoas et Iliaque





Tableau 5-1 Flexion de la hanche































Muscle Origine Terminaison
174. Grand Psoas Vertèbre L1-L5 (processus transverse)
Corps vertébraux de T12 à L5
Fémur (petit trochanter)
176. Iliaque Fosse iliaque (2/3 antérieurs) Fémur (petit trochanter)
Autres
196. Droit fémoral (droit antérieur)
195. Sartorius (couturier)
185. Tenseur du Fascia Lata
177. Pectinée
180. Court Adducteur (petit adducteur)
179. Long Adducteur (moyen adducteur)
181. Grand Adducteur





Valeur 5 (Normal), valeur 4 (Bon) et valeur 3 (Passable)


Position du patient : assis en bord de table avec les cuisses reposant sur la table et les jambes pendantes. Le patient peut assurer sa stabilité en s’accrochant des deux mains à la table (fig. 5-4).



Position du thérapeute : debout du côté à tester. Une main applique la résistance, recouvrant la partie distale de la cuisse juste au-dessus du genou (fig. 5-4).


Test : le patient fléchit la cuisse, se dégage de la table et maintient une rotation neutre contre la résistance de l’examinateur, en direction du plancher.


Consignes pour le patient : « Dégagez votre jambe de la table et ne me laissez pas la repousser vers le bas ». Pour la valeur 3 : « Levez la jambe de la table ».






Valeur 1 (Trace) et valeur 0 (Zéro)


Position du patient : couché sur le dos. Le membre inférieur à tester est soutenu par l’examinateur sous le mollet et avec une main derrière le genou (fig. 5-7).



Position du thérapeute : debout du côté du membre inférieur à tester. Le membre est soutenu sous le mollet et derrière le genou. La main libre palpe le muscle Grand Psoas juste en dessous du ligament inguinal à la partie interne par rapport au Sartorius (couturier) (cf. fig. 5-7).


Test : le patient tente de fléchir la hanche.


Consignes pour le patient : « Essayez d’amener votre genou vers le nez ».





FLEXION, ABDUCTION ET ROTATION DE LA HANCHE EN FLEXION DU GENOU Sartorius (couturier)





Valeur 5 (Normal), valeur 4 (Bon), et valeur 3 (Passable)


Position du patient : assis en bord de table avec la cuisse soutenue par la table et la jambe pendante. Les bras peuvent être utilisés comme soutien.


Position du thérapeute : debout du côté de la jambe à tester. Placer une main sur la face externe du genou ; l’autre main saisit la partie interne de la jambe distalement (fig. 5-12).



La main placée sur le genou résiste à la flexion-abduction du genou (direction en bas et en dedans) dans les tests de valeur 5 et 4. La main sur la cheville résiste à la rotation latérale de la hanche et la flexion du genou (vers le haut et le dehors) dans les tests de valeur 5 et 4. Pas de résistance pour la valeur 3.


Test : le patient fléchit la hanche avec abduction et rotation latérale tout en fléchissant le genou (fig. 5-13).



Consignes pour le patient : le thérapeute peut montrer passivement le mouvement requis puis demander au patient de répéter l’action, ou bien le thérapeute peut placer le membre inférieur dans la position désirée.


« Tenez ! Ne me laissez pas étendre le genou et baisser votre jambe ». Autres instructions possibles : « Faites glisser votre talon le long du tibia de l’autre jambe ».






EXTENSION DE LA HANCHE : Grand Fessier et Ischio-Jambiers







Tableau 5-3 Extension de la hanche























Muscle Origine Terminaison
182. Grand Fessier Ilium (ligne glutéale postérieure (ligne semi-circulaire postérieure)
Sacrum (postérieur)
Coccyx (postérieur)
Ligament sacro-tubérositaire (grand ligament sacro-sciatique)
Fémur (tubérosité glutéale) (crête du grand fessier)
Tractus ilio-tibial (bandelette de Maissiat)
193. Semi-tendineux Tubérosité ischiatique Tibia (diaphyse proximale)
194. Semi-membraneux Tubérosité ischiatique Tibia (condyle médial)
Fémur (condyle latéral)
192. Biceps Fémoral chef long Tubérosité ischiatique Tête de la Fibula (péroné)
Tibia (condyle latéral) (tubérosité externe)







Valeur 5 (Normal), valeur 4 (Bon), et valeur 3 (Passable) (combinaison de tous les muscles extenseurs de la hanche)


Position du patient : sur le ventre (Note : s’il existe un flessum de hanche, passer immédiatement au test décrit pour l’extension modifiée en cas de raideur des fléchisseurs, p. 192). Les bras peuvent être au-dessus de la tête ou en abduction pour tenir les bords de la table.


Position du thérapeute : debout du côté à tester, au niveau du bassin (Note : l’illustration 5-20 place l’examinateur du côté opposé afin de ne pas cacher l’action).


La main qui fournit la résistance se place à la face postérieure de la jambe juste au-dessus de la cheville. L’autre main peut être utilisée pour stabiliser ou maintenir l’alignement du bassin dans la région de l’épine iliaque postéro-supérieure de l’ilium (ilion) (fig. 5-20). Il s’agit du test le plus éprouvant du fait du long bras de levier.



Variante de position : la main qui applique la résistance est placée à la face postérieure de la cuisse juste audessus du genou (fig. 5-21). Ce test est moins éprouvant.



Test (pour les deux positions) : le patient étend la hanche dans toute l’amplitude disponible. La résistance est appliquée directement vers le bas (pas de résistance pour le test de valeur 3).


Consignes pour le patient : « Décollez la jambe de la table aussi haut que possible sans plier le genou ».






TEST DE L’EXTENSION DE LA HANCHE POUR ISOLER LE GRAND FESSIER






TESTS D’EXTENSION DE HANCHE MODIFIES POUR LA RAIDEUR DES FLÉCHISSEURS




Valeur 5 (Normal), valeur 4 (Bon), et valeur 3 (Passable)


Position du patient : le patient aborde la table debout et pose le tronc à plat ventre sur la table, fléchissant les hanches (fig. 5-28). Les bras embrassent la table pour la stabilité. Le genou du côté non testé doit être fléchi afin de permettre au membre inférieur testé de reposer au sol au départ du test.



Position du thérapeute : debout du côté à tester. (Note : l’illustration [fig. 5-28] place l’examinateur du côté opposé afin de ne pas cacher la position du test). La main utilisée pour appliquer la résistance recouvre la face postérieure de la cuisse, juste au-dessus du genou. La main opposée stabilise le bassin latéralement afin de maintenir la posture de la hanche et du bassin (fig. 5-28).


Test : le patient étend la hanche dans l’amplitude disponible, mais l’amplitude de hanche est moindre lorsque le genou est fléchi (cf. p. 190). Avec le genou en extension on teste tous les muscles extenseurs de hanche ; avec le genou fléchi, il est possible d’évaluer le Grand Fessier isolément.


La résistance est appliquée vers le bas (vers le plancher) et vers l’avant.


Consignes pour le patient : « Levez le pied aussi haut que possible ».





VALEUR 5 (NORMAL), VALEUR 4 (BON), VALEUR 3 (PASSABLE) ET VALEUR 2 (FAIBLE)










ABDUCTION DE LA HANCHE : Moyen et Petit Fessiers






Tableau 5-4 Abduction de hanche





















Muscle Origine Terminaison
183. Moyen Fessier Ilium (face externe entre la crête et la ligne glutéale postérieure) (ligne semi-circulaire postérieure) Fémur (grand trochanter)
184. Petit Fessier Ilium (face externe entre les lignes glutéales antérieure et postérieure) Grande incisure sciatique Fémur (grand trochanter)
Autres
185. Tenseur du Fascia Lata
182. Grand Fessier (fibres supérieures)





Valeur 5 (Normal), valeur 4 (Bon), et valeur 3 (Passable)


Position du patient : en décubitus latéral avec la jambe à tester au-dessus. Commencer le test avec une extension de hanche dépassant la position moyenne et le bassin un peu tourné vers l’avant. Le membre inférieur d’appui est fléchi pour assurer la stabilité.


Position du thérapeute : debout derrière le patient. La main utilisée pour fournir la résistance recouvre la face latérale du genou. La main utilisée pour palper le Moyen Fessier est placée proximalement au grand trochanter (fig. 5-35) (pas de résistance pour un test de valeur 3).



En variante, la résistance peut s’appliquer à la cheville, ce qui fournit un bras de levier plus long et demande davantage de force de la part du patient pour obtenir les valeurs 5 ou 4. L’examinateur doit se souvenir de toujours utiliser le même bras de levier lors d’une séquence de test et lors des tests de comparaison qui suivent.


Pour distinguer un résultat de valeur 5 et de valeur 4, commencer par appliquer la résistance à la cheville, puis au genou.


Test : le patient fait une abduction de hanche dans l’amplitude complète sans fléchir la hanche ni faire de rotation. La résistance s’applique directement vers le bas.


Consignes pour le patient : « Levez la jambe sur le côté. Ne me laissez pas pousser vers le bas ».






Valeur 1 (Trace), et valeur 0 (Zéro)


Position du patient : sur le dos.


Position du thérapeute : debout du côté du membre inférieur à tester, au niveau de la cuisse. (Note : l’illustration place le thérapeute du côté opposé pour éviter de cacher la position du test). Une main soutient le membre inférieur sous la cheville juste au-dessus des malléoles. La main ne doit donner ni résistance ni assistance au mouvement (fig. 5-38). Palper le Moyen Fessier à la partie externe de la hanche juste au-dessus du grand trochanter.



Test : le patient tente de faire une abduction de hanche.


Consignes pour le patient : « Essayez d’amener votre jambe sur le côté ».




Cotation

Valeur 1 (Trace) : contraction palpable du Moyen Fessier mais pas de mouvement.


Valeur 0 (Zéro) : pas de contraction palpable.






Apr 23, 2017 | Posted by in MÉDECINE COMPLÉMENTAIRE ET PROFESSIONNELLE | Comments Off on 5: Testing des muscles du membre inférieur
Premium Wordpress Themes by UFO Themes