37: Brûlures du périnée

Chapitre 37 Brûlures du périnée



Les brûlures du périnée sont relativement peu fréquentes en raison de la protection naturelle du corps et des vêtements [1]. Elles imposent l’hospitalisation et un suivi en milieu spécialisé en raison de leur gravité potentielle : troubles mictionnels et risque ischémique chez l’homme, douleurs et risque de surinfection locale et régionale. Elles présentent des étiologies particulières (électrisation) et doivent faire suspecter une maltraitance (négligence, violences sexuelles). Les séquelles fonctionnelles et esthétiques ont des répercussions psychologiques importantes pouvant entraver la vie relationnelle et sexuelle.



Brûlures des organes génitaux masculins



Brûlures aiguës



Conduite à tenir initiale









Indications chirurgicales


La cicatrisation dirigée des brûlures des organes génitaux externes masculins est de rigueur pour la majorité des auteurs [1, 6, 7] en s’appuyant sur les excellents résultats de cette dernière au niveau du gland, du scrotum et de la région pubienne dans les ébouillantements. Les figures 37-3 à 37-6 illustrent le fort potentiel de cicatrisation spontanée et la difficulté du diagnostic de profondeur. Nous pensons qu’il faut être plus interventionniste au niveau de la verge et pratiquer une éventuelle excision-greffe avant le 15e jour (après la guérison des lésions superficielles et avant la transformation myofibroblastique des lésions plus profondes). L’excision doit respecter, dans la mesure du possible, les fascias superficiel et profond. Les greffes, minces et pleines avec mouchetures multiples, sont la technique de choix. Elles devront être posées en monobloc ou disposées de façon hélicoïdale [16] et fixées par fils (points séparés et surjets simples) pour des raisons fonctionnelles (érections nocturnes). Leur évolution est le plus souvent non hypertrophique et non rétractile. Les brûlures profondes du prépuce peuvent être simplement excisées, réalisant une posthectomie préventive [6].






Il faut aussi être plus interventionniste au niveau des brûlures profondes du scrotum [6]. L’excisionsuture des brûlures profondes de petite taille du scrotum donnent de bons résultats. Les lésions plus importantes pourront bénéficier d’une excision précoce [8] avec, si besoin, couverture temporaire par homogreffe si le fascia spermatique a été excisé [6]. L’exposition des testicules est exceptionnelle, la reconstruction du scrotum devant faire appel aux greffes minces expansées avant d’envisager un éventuel lambeau cutané locorégional.

Only gold members can continue reading. Log In or Register to continue

Sep 21, 2017 | Posted by in GÉNÉRAL | Comments Off on 37: Brûlures du périnée
Premium Wordpress Themes by UFO Themes