Antiépileptiques

40. Antiépileptiques


Acide valproïque




Présentation






Dépakine : comprimés à 200 et 500 mg, soluté buvable, sirop, solution injectable.


Dépakine chrono : comprimés à 500 mg.


Micropakine LP : sachets à 100, 250, 500, 750 et 1 000 mg.


Indications






• Toutes épilepsies.


• État de mal (solution injectable).


• Tics de l’enfant.


• Hoquets irréductibles.


Principales propriétés


Non inducteur enzymatique +++.


Posologie






• 20 mg/kg/j en 3 prises, ou 2 prises si Dépakine chrono.


• Posologie progressive.


Contre-indications






• Insuffisance hépatique.


• Hépatite médicamenteuse.


• Allergie au produit.


Effets secondaires






• Hépatite cytolytique +++.


• Encéphalopathie à la Dépakine.


• Prise de poids.


• Tremblement.


• Perte de cheveux.


• Nausée, gastralgie.


• Thrombopénie, anémie.


• Pancréatite.


• Somnolence.


• Aménorrhée.


Surveillance biologique






• NFS, plaquettes.


• Bilan hépatique +++ de façon régulière.


• TP, INR.


Carbamazépine



Présentation


Tégrétol : comprimés à 200 mg, suspension buvable, forme LP à 200 et 400 mg.


Indications






• Épilepsie partielle.


• Épilepsie généralisée tonicoclonique (sauf absence et épilepsie myoclonique).


• Névralgie faciale, neuropathie douloureuse.


• Prévention des rechutes des troubles bipolaires.


Principales propriétés






• Demi-vie de 8 à 24 heures.


• État d’équilibre atteint en 2 à 5 jours.


Posologie






• 10 à 20 mg/kg/j en 2 à 3 prises.


• En 2 prises si forme LP.


• Posologie progressive.


Contre-indications






• Allergie à la carbamazépine.


• Bloc de conduction.


• Allaitement.


• Association avec IMAO.


Effets secondaires






• Inducteur enzymatique ++.


• Agranulocytose, thrombopénie.


• Hépatite cholestatique.


• Syndrome de Lyell, rash cutané ++.


• Bloc de conduction.


• Troubles thromboemboliques.


• SIADH.


• Bouche sèche.


• Somnolence, vertiges, céphalée, ataxie.


• Prise de poids.


Surveillance biologique






• NFS, plaquettes.


• Bilan hépatique.


• Ionogramme.


• ECG.


Oxcarbazépine



Présentation


Trileptal : comprimés à 150, 300 et 600 mg, suspension orale à 60 mg/ml.


Indications






• Épilepsie partielle ± généralisation secondaire.


• En monothérapie ou en association.


Principales propriétés






• Blocage des canaux sodiques.


• Demi-vie de 9 heures.


• État d’équilibre atteint en 2 à 3 jours.


Posologie adulte






• 600 à 2 400 mg/j en 2 prises.


• Adapter la dose si insuffisance rénale.


Contre-indications






• Insuffisance respiratoire.


• Porphyrie.


• Allaitement.


Effets secondaires






• Allergie, réaction croisée d’hypersensibilité avec la carbamazépine.


• Somnolence.


• Hyponatrémie.


• Diplopie, vertiges, céphalée, asthénie, agitation.


Surveillance biologique






• NFS, plaquettes.


• Bilan hépatique.


Phénobarbital



Présentation






Gardénal : comprimés à 10, 50 et 100 mg, solution injectable.


Aparoxal : comprimés à 100 mg.


Alepsal : comprimés à 15, 50, 100 et 150 mg.


Indications






• Épilepsie généralisée (sauf absence).


• Épilepsie partielle.


• État de mal (forme injectable).


Principales propriétés






• Non actif sur absence.


• Longue demi-vie.


Posologie






Per os : 2 mg/kg/j en 1 prise.


• Forme injectable : 10 mg/kg/j.


Contre-indications






• Insuffisance respiratoire.


• Porphyrie.


• Allaitement.


• Allergie.


• Déficit en G6PD.


Effets secondaires






• Inducteur enzymatique ++.


• Syndrome de Lyell.


• Ostéomalacie.


• Algodystrophie, rhumatismes.


• Anémie mégaloblastique.


• Aplasie, agranulocytose.


• Éruption, acné.


• Somnolence, vertige.


• Nystagmus, ataxie.


• Grossesse : fente palatine, hémorragie du nouveau-né, syndrome de sevrage aux barbituriques.


Surveillance biologique






• NFS, plaquettes.


• Bilan hépatique.


Hydantoïnes



Présentation






Di-Hydan (phénytoïne) : comprimés à 100 mg.


Dilantin (phénytoïne sodique) : flacons pour solution injectable de 250 mg/l.


Prodilantin (fosphénytoïne sodique) : flacons pour solution injectable de 75 mg/ml.


Indications






• Épilepsie généralisée ou partielle (sauf absence et crises myocloniques).


• État de mal épileptique (forme injectable).


• Névralgie faciale.


• Effet antiarythmique, intoxication aux digitaliques.


Principales propriétés






• Demi-vie de 10 à 48 heures.


• État d’équilibre atteint en 8 jours.


Posologie adulte






• Di-Hydan :




– 2 à 6 mg/kg/j en 2 prises;


– posologie progressive.


• Dilantin :




– dose de charge : 18 mg/kg;


– dose d’entretien : 7 à 10 mg/kg/j.


• Prodilantin :




– 1,5 mg fosphénytoïne = 1 mg d’équivalent phénytoïne (EP);


– dose de charge : 15 mg EP/kg en IV;

Tags:
Mar 29, 2020 | Posted by in MÉDECINE INTERNE | Comments Off on Antiépileptiques
Premium Wordpress Themes by UFO Themes