Prolapsus génitaux

8. Prolapsus génitaux



Définition et physiologie


Le prolapsus est une descente d’organe liée à une faiblesse du diaphragme pelvien et des différentes amarres de soutènement de ces organes, pouvant être responsable de symptômes très variés, en particulier d’une incontinence urinaire d’effort.




Hystérocèle : prolapsus utérin soit par descente de l’utérus (hystéroptose), soit par allongement du col (trachélocèle).


Colpocèle antérieure : c’est le bombement de la paroi vaginale antérieure (urétro-cystocèle).


Colpocèle postérieure : c’est le bombement de la paroi vaginale postérieure; elle s’associe à la rectocèle et l’élytrocèle.


Urétrocèle : au niveau du col vésical.


Cystocèle : descente de la face postérieure de la vessie au niveau de la face antérieure du vagin.


Rectocèle : prolapsus de la face antérieure du rectum au niveau de la face postérieure du vagin.


Élytrocèle : prolapsus du cul-de-sac de Douglas au niveau du fond du vagin.


Épidémiologie


Pathologie fréquente après 45 ans et pendant toute la période de la ménopause. On retrouve presque toujours des facteurs de risque dans la vie génitale de ces patientes :




• obésité;


• multiparité;


• accouchement d’enfants de plus de 4 Kg;


• accouchement par forceps;


• accouchement avec une forte expression utérine (discuté);


• déchirure périnéale au moment de l’accouchement;


• chirurgie pelvienne notamment hystérectomie;


• ménopause sans traitement hormonal substitutif;


• hyperpression pelvienne : constipation chronique, port de charges lourdes.

Jul 15, 2017 | Posted by in GYNÉCOLOGIE-OBSTÉTRIQUE | Comments Off on Prolapsus génitaux
Premium Wordpress Themes by UFO Themes