4: Muscles de la tête et du cou

4 Muscles de la tête et du cou



.Les muscles de la tête et du cou constituent un ensemble hétérogène de muscles. Ils sont présentés ensemble car ils partagent tous au moins une insertion avec le squelette de la tête. Leur topographie et leur fonction peuvent être très différentes. On distingue ainsi les muscles cutanés, qui ont une insertion à la face profonde de la peau, des muscles squelettiques qui mobilisent les articulations de la tête et de la colonne vertébrale. Dans ce groupe, on distingue les muscles masticateurs, les muscles suboccipitaux, qui sont postérieurs et qui s’insèrent sur l’os occipital, et les muscles du cou qui se répartissent sur 360° pour assurer le maintien et la mobilité de l’extrémité céphalique.



I Muscles cutanés de la tête et du cou




B Muscles faciaux


Les muscles faciaux partagent un certain nombreux de points communs : ils sont sous-cutanés ; ils présentent, sans exception, une insertion sur le viscérocrâne (squelette de la face) ; ils sont tous innervés par le nerf facial (VII). Ils jouent un rôle essentiel dans la vie de relation, à travers l’expression du visage (mimiques), et sont disposés autour des orifices de la face, dont ils modifient le diamètre. Leur action est le plus souvent synergique, permettant l’expression des sentiments comme la crainte, la joie et la tristesse.







II Muscles squelettiques de la tête


Les muscles squelettiques de la tête sont représentés par deux groupes musculaires : les muscles masticateurs qui mobilisent l’articulation temporomandibulaire et les muscles suboccipitaux qui mobilisent l’articulation craniovertébrale.



A Muscles masticateurs


Les muscles masticateurs sont au nombre de quatre. Ils sont impliqués dans la mastication, mais aussi dans la parole. Ils présentent de larges insertions osseuses et sont renforcés en superficie par un fascia épais. Ils sont tous innervés par le nerf mandibulaire (V3), branche du nerf trijumeau (V).





3 Muscle ptérygoïdien latéral


Le muscle ptérygoïdien latéral présente un faisceau supérieur (sphénoïdal) et un faisceau inférieur (ptérygoïdien) qui s’insère sur la face latérale de la lame latérale du processus ptérygoïde et qui déborde sur la grande aile du sphénoïde et la tubérosité du maxillaire (fig. 4.4, A). Ils se terminent sur la fossette ptérygoïdienne (située sur le processus condylaire de la mandibule, à la face médiale du col) et sur la capsule et le disque articulaire de l’articulation temporomandibulaire. Il est propulseur de la mandibule et permet, en cas de contraction asymétrique, des mouvements de diduction.


Aug 7, 2017 | Posted by in GÉNÉRAL | Comments Off on 4: Muscles de la tête et du cou
Premium Wordpress Themes by UFO Themes